Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Lot et Garonne

Photographie de la dernière activité

Notre compagnon André Caouré est décédé le 2 avril 2020 dans sa 98ème année.
Il est né le 1er mars 1923 à Buzet sur Baïse. Orphelin de père, il devient apprenti boulanger.
C'est la guerre, il décide de s'engager en 1942. Il est incorporé à Toulouse le 9 février 1942, en attente d'un départ pour le Maroc qu'il rejoint en avril 1942.
Il est affecté au 3/63 RAA à Fez. Il part en novembre 1942 en Tunisie pour servir dans un groupe anti-char. De retour au Maroc en mai 1943, il est nommé brigadier-chef et il est affecté au 1/63 RAA au sein de la 2ème DIM qui se prépare pour partir en Italie. Il embarque à Bizerte pour débarquer dans la région de Naples. A partir d'août 1943, le corps expéditionnaire quitte l'Italie pour débarquer en Provence.
La division est engagée dans la vallée du Rhône puis dans les Alpes et en Alsace. Les opérations se poursuivent jusqu'en mai 1945 en Allemagne.
Il est cité à l'ordre du 63ème RAA le 26 août 1944 (citation avec étoile de bronze).
En 1948 il est nommé maréchal-des-logis-chef. Il est désigné pour servir en Indochine et débarque à Saïgon le 29 janvier 1950. Affecté au 10ème régiment d'artillerie coloniale à Cholon, il est nommé adjudant en 1951 et termine son séjour en Indochine en mai 1952.
Il est cité à l'ordre de la division le 24 avril 1952 (citation avec étoile d'argent).
Il rejoint sa nouvelle affectation, le 12ème RA, à Villingen en Allemagne. Il part en Tunisie en août 1954 avec le 1/4 RA dans la région de Kasserine. En janvier 1955, il reçoit une nouvelle affectation au 2/4 RA à Batna en Algérie. Il est promu adjudant-chef le 1er avril 1956.
Rapatrié en 1957, il est affecté au centre mobilisateur de Magnac Laval en Haute Vienne.
En avril 1959, il est désigné pour servir en Algérie. Affecté au 1/12 RA, il est chef de section de la harka à cheval du secteur. Suite à une réorganisation, il est muté à Aflou dans le sud Oranais.
Il est cité le 10 octobre 1958 à l'ordre de la division (citation avec étoile d'argent), et le 28 juin 1960 à l'ordre du régiment (citation avec étoile de bronze).
Sur sa demande il est admis à la retraite proportionnelle à 37 ans.
De retour à la vie civile, il passe le concours des emplois réservés. L'administration le nomme à Périgueux dans les années 1960. Il termine sa carrière administrative comme contrôleur des impôts en Dordogne.Il s'installe définitivement à Buzet sur Baïse en 2005.

André Caouré est chevalier de la Légion d'honneur, chevalier de l'Ordre National du Mérite, titulaire de la Médaillé Militaire, de la Croix de guerre 39 /45 (1 citation), de la Croix de guerre des TOE (1 citation) et de la Croix de la Valeur Militaire (2 citations).


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016