Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Lot et Garonne

Photographie de la dernière activité

Notre compagnon, le général de division (2S) Pierre LAPEYRONIE nous a quitté... Ses obsèques ont eu lieu le jeudi 29 avril à Astaffort où il s'était retiré. Né le 28 mars 1941 à Paris, il venait d'avoir quatre-vingts ans.
Admis au concours direct de l'école spéciale militaire interarmes (ESMIA) de Saint-Cyr en 1960, il en sort 6è (sur 346 élèves) en 1962 et choisit l'arme de l'Infanterie de Marine.
Il rejoint l'école d'application de l'infanterie à Saint-Maixent avec le grade de sous-lieutenant. A l'issue de cette formation, il est affecté, en 1963, au 6ème régiment de parachutistes d'infanterie de marine (6è RPIMA) et nommé lieutenant le 1er avril 1964. En 1965, il est affecté à la 1ère compagnie du bataillon d'infanterie de marine du Pacifique (BIMAP). De retour en métropole, il est affecté en 1968 au 3è régiment d'infanterie de marine (3è RIMa) à Vannes.
Nommé capitaine en 1970, il est reçu au concours d'entrée à l'école des officiers de la gendarmerie nationale en 1971. Devenu officier de gendarmerie, il est affecté comme commandant de l'escadron 1/24 de gendarmerie mobile à Ajaccio en 1972. Il sert ensuite à Chartres en 1976 comme commandant de compagnie de gendarmerie départementale. Il est nommé chef d'escadron en 1979 et affecté à l'état-major du commandement régional de la gendarmerie nationale à Rennes en 1980.
Deux ans plus tard, il est admis à suivre le cours de la 1ère promotion du brevet militaire d'études supérieures de la gendarmerie à Maisons-Alfort, puis à l'école militaire à Paris. Il est promu lieutenant-colonel en 1983.
Il est ensuite affecté en 1984 comme commandant du groupement de gendarmerie départementale de l'Aube à Troyes. En 1987, il est nommé officier professeur à l'École supérieure de guerre à Paris. En 1988, il prend le commandement du 1er groupement blindé de gendarmerie mobile (1er GBGM) à Versailles – Satory et est promu colonel. Il est déplacé pour le maintien de l'ordre en Nouvelle-Calédonie de novembre 1989 à février 1990.
A son retour, il est admis à suivre le cycle national de l'Institut des hautes études de la défense nationale (IHEDN) et de la 40è session du centre des hautes études militaires (CHEM). Il est ensuite affecté à l'encadrement du CHEM/IHEDN en 1991.
Il prend ensuite, en 1992, le commandement de la légion de gendarmerie départementale des Pays de la Loire à Saint-Herblain où il est nommé au grade de général de brigade (1ère section) en 1994. La même année, il est nommé adjoint au général commandant les écoles de la gendarmerie et commandant le centre d'enseignement supérieur de la gendarmerie. En 1997, il est promu général de division et prend le commandement de la région de gendarmerie Nord-Est et de la circonscription de gendarmerie de Metz. C'est dans ce poste prestigieux qu'il termine sa carrière en 1999 avant de rejoindre Astaffort.
Marié et père de quatre enfants, Pierre LAPEYRONIE était officier de la Légion d'honneur (1996) et commandeur de l'Ordre National du Mérite (1999).


Retourner à l'historique des activités



  © SMLH - 2016