Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Lot et Garonne

Photographie de la dernière activité

Hommage à Raymond MENARA

Né le 7 octobre 1926 à Clairac, Raymond MENARA nous a quittés le 30 décembre 2017, dans sa 91ème année. Cette date marque ainsi la fin d'une vie consacrée en grande partie au service de la France. Il faudrait un livre pour retracer sa carrière militaire commencée très tôt !
Il possédait un tempérament dynamique, un tempérament de Clairacais, oserait-on dire, à l'exemple de ces deux hommes hors du commun, que furent Eugène REILHAC de six ans son ainé, aviateur mort au combat le 14 mars 1943, et Pierre DELSOL, tous deux compagnons de la Libération et membres de la Légion d'honneur.
Car il fallait que Raymond MENARA ait un caractère bien trempé pour s'engager dans les Forces Françaises de l'Intérieur le 26 mars 1944 alors qu'il n'avait pas 18 ans !
Né sous la devise de sa ville « Lux Claréat » (cri de guerre) Raymond ce battant par nature, est devenu tout naturellement un combattant exemplaire au service de son pays.
C'est ainsi que le 15 mai 1945, cité à l'ordre de son régiment, il est décoré de la Croix de guerre 39-45, il n'a pas 19 ans !
Démobilisé le 30 octobre 1945, il se réengage et part pour l'Indochine le 15 juillet 1950, il est de nouveau cité le 1er août 1952.
Après un bref congé en France à la fin de l'année 1952, il embarque pour un séjour à Madagascar de janvier 1953 à septembre 1955. Il s'y marie le 19 janvier 1955.
Retour en France, puis nouveau départ en 1958 pour cette fois une longue campagne en Algérie Nous avons peu de détails sur son parcours, mais il suffit d'évoquer ses blessures et ses citations pour mesurer le caractère total de son engagement au service du pays :
- Il est blessé six fois : les 29 janvier 1955, 19 novembre 1958, 24 avril 1959, 18 juin 1960, 6 mars 1962, 26 septembre 1962 !
- Il est cité, avec à chaque fois l'attribution de la croix de la valeur militaire, le 15 mars 1959, le 9 février et le 3 novembre 1960, le 2 février et le 26 septembre 1962.
Raymond MENARA était un homme d'action, il était aussi déterminé et toujours volontaire pour servir son pays, comme en témoignent ses engagements successifs 1948, 1950, 1953, 1956, 1959, 1960, 1964, 1966 avant d'obtenir « son bâton de maréchal » en accédant en 1967 au statut de sous officier de carrière.
Le sous-lieutenant du Groupement des Commandos de l'Air Raymond MENARA a été tout au long de sa carrière militaire un soldat et un sous-officier remarquable dont l'engagement sur les différents théâtres d'opération a toujours été exemplaire, ce qui lui a valu l'estime de ses pairs et la considération de ses chefs.

Raymond MENARA était Commandeur dans l'ordre de la Légion d'honneur, titulaire de la Médaille militaire, Officier de l'ordre national du Mérite, titulaire de la Croix de guerre 39-45, de la croix de guerre des Théâtres d'Opérations Extérieurs, de la Croix de la valeur militaire, de la Croix du combattant, de la Croix du combattant volontaire, de la médaille d'Outre-Mer avec agrafe Extrême-Orient, de la médaille commémorative d'Algérie, de la médaille Reconnaissance de la Nation « Afrique du Nord »... Il totalisait sept citations à titre individuel avec étoile, dont deux à l'ordre de l'Armée de l'Air, et avait reçu divers témoignages et lettres de félicitation.
Depuis sa retraite, il était très impliqué dans la vie associative, membre actif de la SMLH (Société des membres de la légion d'Honneur), des médaillés militaires, de l'Union Fédérale des Anciens Combattants, et d'autres associations.
Toujours droit et rigoureux, très ouvert, très respectueux, il répondait toujours présent.
Ses obsèques se sont déroulées le mercredi 3 janvier à Clairac, sa ville natale, en présence de sa famille et d'une foule impressionnante d'amis.

Article rédigé à partir de l'éloge funèbre prononcé par Michel COUZIGOU, vice-président du comité de la SMLH de Marmande.


Retourner à l'historique des reportages de souvenirs



  © SMLH - 2016