Logo de la Société des Membres de la Légion d'Honneur Ruban de la Société des Membres de la Légion d'Honneur
Section du Lot et Garonne
Photographie du Président de la section
Le mot du président de section

Notre section de Lot-et-Garonne vient à nouveau de perdre un de ces membres parmi les plus anciens.

Après Aloïs Van BEURDEN qui nous a quitté le 27 juillet , c'est André GENESTET qui s'est éteint le 1er septembre. Avec Simone CESSAC et le porte-drapeau du comité d'Agen, Jean CHAIROU, nous lui avons rendu un dernier hommage en compagnie de sa famille, à l'église du Petit Nérac.

Surtout, continuez à prendre grand soin de vous en cette période qui semble marquée par un redémarrage de la Covid 19.

Comme vous avez pu le constater dans vos boîtes aux lettres, l'assemblée générale de la SMLH est convoquée pour le mardi 29 septembre à Saint-Germain-en-Laye.

Si vous ne pouvez pas vous y rendre, merci de remplir le pouvoir que vous avez reçu avec la convocation et adressez le directement au siège de la SMLH afin d'éviter la multiplication des courriers.

Lors de la réunion de bureau des comités de Lot-et-Garonne, nous arrêterons la date de notre assemblée annuelle qui sera organisée par le comité d'Agen.

GCA (2S) Serge EGLOFF
Président de la SMLH 47

Quelques vues des comités de la section ...
Le mot du secrétaire de section

Décès d'un légionnaire.

Notre compagnon André GENESTET, âgé de 99 ans, nous a quitté le 1er septembre. Ses obsèques ont eu lieu le jeudi 3 esptembre à l'église du Petit Nérac
CF(H) Daniel SICARD
.

Actualité

Photographie de la dernière activité

André, Marcel GENESTET nous a quitté le 1er septembre. Né le 1er avril 1921 à Agen, il aurait eu 100 ans au printemps prochain.
De 1941 à 1970 il a servi sa Patrie sous l'uniforme.

Le 15 mars 1941, il souscrit un contrat d'engagement volontaire de 3 ans au titre du 25ème Escadron du Train à Constantine. Il rejoint la 17ème compagnie divisionnaire du Train à Tarbes et demande à modifier son contrat au profit du 150ème Régiment d'infanterie (150ème R.I.) qu'il rejoint le 14 juin 1941 et est affecté à la 1ère compagnie. Le 1er avril 1942, il est nommé caporal.
Le 2 janvier 1943, il se marie avec Odette FONTES qui réside à Agen.
En 1943 il est envoyé en permission, placé en congé d'armistice et se retire à Agen.
Nommé élève-gendarme par décision en date du 3 mai 1943, il est affecté à Saint-Mamert-du-Gard. Dès l'année suivante il rejoint volontairement les Forces françaises de l'intérieur (F.F.I) du maquis des Cévennes au Mont Aigoual le 14 juillet 1944, formation où il continue à servir après la Libération jusqu'au 10 septembre 1944, date à laquelle il souscrit un contrat d'engagé volontaire au titre du 80ème Bataillon d'infanterie.
Il fait ensuite campagne contre l'Allemagne et participe à l'occupation de l'Allemagne et de l'Autriche jusqu'à la fin juillet 1945. Il est nommé sergent-chef le 1er juin 1945 et rengage pour 3 ans le 24 septembre 1945 au titre du 80ème Régiment d'infanterie qui est dissous le 15 décembre 1944 pour donner naissance au 2ème bataillon du 159ème Régiment d'Infanterie alpine (R.I.A.).
Il est muté le 31 août 1946 à l'école nationale d'entraînement physique militaire...



»» Lire la suite


Nombre de visites : 25562 © SMLH - 2016 à jour du 11/9/2020 W3C HTML5